En ce moment

Titre

Artiste

ART SCENE RADIO, LA RADIO QUI VOUS ÉCOUTE !


L’ouragan GWENDOLINE souffle sur scène

Écrit par sur 9 septembre 2020

En préparant mon article, j’ai fait une recherche sur les ouragans, j’ai appris que  les ouragans sont baptisés avec des prénoms pour faciliter la communication et les échanges d’informations météorologiques. Avant 1979, ils étaient uniquement féminins, en raison de la croyance populaire qui affirmait que les humeurs des femmes étaient aussi imprévisibles que les tempêtes et les ouragans.

Irma, Katrina, Hermine, Paloma, Sandy… On raconte que ces  ouragans font en moyenne trois fois plus de victimes que leurs semblables qui portent un nom masculin, Au Passage Des Artistes nous proposons Gwendoline aux hautes instances de la météorologie

L’ouragan Gwendoline s’est abattu sur la scène du Théâtre Trévise, d’après les témoignages l’ouragan aurait  provoqué de forts éclats de rire (potentiellement meurtriers), La tempête, accompagnée de vents frais, parfois violents provoquant une importante Perturbation et même une de stabilisation dans quelques foyers.

Justement, Gwendoline a choisi la famille Lamberti, semblable a un puzzle, l’histoire se construit autour de ce personnage magnétique et attachant, et évolue doucement vers un dénouement émouvant, une seule règle: Ne jamais se fier aux apparences, un foyer bien établi avait-il besoin de chamboulement? Est-ce Gwendoline qui aurait besoin des Lamberti, est-ce l’inverse?

Sur son passage Gwendoline sème de la bonne humeur, de la joie et de la fantaisie qui changera la vie de la famille.

La pièce aborde des sujets sérieux avec humour, légèreté et tendresse, un couple, un enfant, quoi de plus normal,  un peu trop normal..?

Nos croyances nous rassurent, Gustave Le Bon  disait «  On ne discute pas plus avec les croyances qu’avec les cyclones » avait-il raison? Il ne connaissait certainement pas le pouvoir de Gwendoline

Pour le savoir,  Au Passage Des Artistes vous conseille vivement de venir vous installer au Theatre Trévise, et vous laisser engloutir par ce tourbillon généreusement drôle  nommé:  Gwendoline.

On vous résume ?

Quand Gwendoline loue pour un an une mansarde dans la maison bourgeoise des Lamberti, la famille ne s’attend pas à l’ouragan qui prend aussitôt possession de leur petite vie tranquille…

… la chamboule, la magnifie jusqu’à se rendre indispensable, voire vitale. Mais que fait-elle chez eux ?
Pourquoi se contente-t-elle d’une mansarde alors qu’elle a les moyens d’offrir la réfection du toit ?
Et où va-t-elle tous les après-midi ?
De toute évidence l’explosive Gwendoline qui dérange autant qu’elle apprivoise n’est pas là par hasard. Gwendoline poursuit un objectif… Et va l’atteindre.
Parce-que rien ne résiste à Gwendoline.

Valérie Damidot, pour la première fois au théâtre 

Auteur : Laurence Jyl
Artistes : Valérie Damidot, Sylvia Kahn, Franck Capillery, Norman Clerc, Yannick Mazzilli
Metteur en scène : Jean-Luc Moreau

Photo Affiche : Thierry Layani

GWENDOLINE 

jusqu’au 12 septembre Au Théâtre Trévise


 


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Continuer la lecture