En ce moment

Titre

Artiste

ART SCENE RADIO, LA RADIO QUI VOUS ÉCOUTE !


Une douce balade musicale avec Sofia Mestari

Écrit par sur 12 mai 2020

Au passage Des Artistes, nous vous proposons un entretien sur nos pages, une promenade musicale à travers le parcours d’une artiste à la voie et à la voix si particulière, une brume de douceur en ce début de printemps…

Bonjour Sofia Mestari, bienvenue Au Passage Des Artistes, je te propose  une balade entre filles à travers ton parcours d’Artiste.

Dis nous, comment débutes tu dans la chanson?
Bonjour Djazia, je suis ravie de partager avec toi cette balade entre filles comme tu le dis si joliment… une balade où mes premiers pas en musique ont été vécus dans un environnement hôtelier à Marrakech où ma famille travaillait. À l’âge de 7 ans, je commençais à monter sur scène, dans la salle de spectacle de cet hôtel, chantant Nougaro, Tracy Chapman, Aznavour que j’adorais, entres autres…

As tu trouvé assez tôt ta voie?
Quelques années plus tard, me voilà à Paris où poursuivant mes études, j’ai rencontré un groupe de musiciens avec lequel nous allions jouer régulièrement dans un studio mythique de la rue Oberkampf. Notre répertoire était plutôt anglo-saxon, je reprenais des titres de Sade, Kezia Jones, Joe Cocker, Terence Trent d’Arby, Massive Attack, Sting, ou encore Prince…

Cette première expérience a donné lieu à mon tout premier concert à Paris au Divan du Monde en 1997, où j’ai été remarqué ce soir là par une équipe de professionnels avec laquelle j’ai par la suite signé chez Universal Music et sorti mes albums.

Tu as fait des études de droit, une sécurité pour toi à l’époque?
Je dirais un souhait, j’ai toujours aimé l’École…Après un Bac Littéraire, j’ai entrepris des études de Droit car en effet, je souhaitais devenir Notaire. Mais après la sortie du premier album qui avait reçu un bel accueil, j’ai eu le bonheur de parcourir la France et ses environs pour les tournées, de faire des concerts mémorables comme par exemple avec Eros Ramazzotti, d’aller au plus près du public, d’être bouleversée mais tellement réconfortée par tout son Amour… Le temps de ressentir au plus profond de moi que la Musique serait une partenaire pour la Vie, une confidente, une Âme-Soeur…

Faute de temps, j’ai donc privilégié l’évidence, laisser toute la place à la Musique…

Que gardes-tu comme souvenir de l’Eurovision?
Une incroyable expérience, une fierté immense d’avoir eu l’honneur de représenter la France, ma première fois à l’Olympia, les larmes de joie dans les yeux de mes Amours de parents, de ma famille, des rencontres magnifiques et si enrichissantes, la chanson « On aura le Ciel », titre de mon premier album.

L’Eurovision, le Vrai premier jour du reste de ma vie en Musique en quelques sortes…

On dit que la tristesse est le terreau de l’Artiste, es tu d’accord ?
Comme disait Musset « les chants les plus désespérés sont les plus beaux »…
Je pense que les chansons dites tristes sont celles qui marquent le plus les mélomanes, parce que ces chansons là sont authentiques,

elles racontent des sentiments que l’on a tous éprouvés un jour, elles pansent l’âme et soignent les blessures…

Tes chansons sont souvent teintées de nostalgie,de mélancolie et aussi de profondeur, ta nature ?
Il y a dans la mélancolie quelque chose qui se raccroche à la solitude et pour moi la vie terrestre est faite pour être partagée à plusieurs.
Alors mélancolique, certainement par moments, comme tout le monde il me semble, mais résolument attirée par l’Autre, ouverte au monde et à tout ce qu’il nous réserve de plus Beau… Mais toujours en Musique…

Que te manque le plus pendant ce confinement?
Ma famille, un bon repas entre amis, les êtres chers à mon coeur, l’Océan, les voyages et l’évasion qu’ils procurent, les répétitions avec les musiciens et la scène pour vous présenter mon prochain opus qu’il me tarde de vous faire découvrir…

Quelle est pour toi ta belle rencontre professionnelle?
J’ai eu le plaisir de rencontrer beaucoup d’artistes prestigieux, mais la personne qui m’a le plus marquée, bouleversée par son humanité, son humilité, sa gentillesse, son Immense Talent et qui m’a fait l’honneur de m’inviter à partager une de ses chansons sur scène à l’Olympia, l’Unique et Merveilleuse Maurane

Sofia Mestari sur scène à Paris, c’est pour quand?
Dès que cet orage sera passé… Chaque étape de la vie d’un album est importante, les premiers balbutiements de sa création, l’enregistrement, la réflexion autour de l’image, mais l’artiste ne se sent réellement vivant et ancré dans sa vérité que lorsqu’il est sur scène pour délivrer son message. Alors très bientôt en concert…

Quelle  couleur auras ton prochain album ?
J’ai vécu ces dernières années aux États-Unis ou je me suis nourri d’art et de musique en particulier, ce qui m’a doucement réorienté vers mes premières amours en musique; des sonorités plus Soul, plus profondes, un jeu plus Live ou chaque mot exprimé, chaque mélodie sera ressentie…

J’ai découvert un magnifique Duo entre Khalil  Maouene et toi, une prochaine collaboration tous les deux ?

Khalil Maouene est un Artiste complet, un Performer, chanteur, musicien, compositeur, arrangeur, il a entre autre écrit et composé quelques chansons et réalisé mon 4ème album « La Vie en Entier ». Il m’a également accompagné au piano lors de nombreux concerts.

Il a fait partie, et continuera sans aucun doute à faire partie de mon parcours artistique. En outre, c’est une belle personne et un Ami cher.

Ma chère Sofia merci pour cette promenade musicale, colorée et délicate, j’espère que nous aurons le plaisir de venir t’applaudir sur scène

Merci à toi Djazia pour ce moment de vie, ce partage… Et parce que c’est Toi, sache que je prends rendez-vous pour une prochaine balade  entre filles..
Mais toujours en Musique, toujours…
♥️


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Continuer la lecture