Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

un jour j’irai à Détroit

Durant la seconde guerre mondiale, Djili Amacombi (Stomy Bugsy), tirailleur sénégalais de l’armée coloniale, a de quoi être révolté. Enfermé dans une cellule de la Maison d’Arrêt de Fresnes en Novembre 1944, il crie son innocence à qui veut l’entendre, mais les seuls à lui prêter l’oreille sont ses deux voisins de cellule : le soldat français, Marcel Brovant et le soldat américain, Igor Ladzig.

Très tôt, en parallèle à sa carrière de chanteur, le gangster d’amour, s’est également tourné vers la comédie. On a notamment pu le voir dans les films “3 Zéros“, “Le Boulet“, “Gomez vs Tavarès” et “Les Jolies Choses“.

Une pièce de David Desclos (écroué de rire) et Gilles Duarte
Mise en scène Dominique Coubes
Avec Stomy Bugsy

Un jour j’irai à Détroit

Au Théâtre du Gymnase, unique représentation le 20 Janvier

Leave a comment

0/100