Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

« LES CŒURS ANDALOUS » une adaptation théâtrale et musicale d’Estelle Andrea

En Andalousie, les femmes perpétuent une vieille coutume. Avant de mourir, elles brodent un coeur en tissu rempli des écrits de leurs secrets. Leur fille aînée en hérite avec l’interdiction de l’ouvrir, sinon…malédiction !
Dernière descendante de sa lignée, Lola décide de ne plus porter le poids de son histoire familiale et ose pénétrer les secrets inavoués de son aïeule, Inès Dolorès. S’ouvre alors la porte de ses origines : un jardin peuplé de fantômes, de passions contrariées, de ronces épineuses et de roses couleur de sang.
Un tourbillonnant et brûlant voyage transgénérationnel où se mêlent chant, danse et guitare. A mi- chemin entre Lorca et Almodovar, du théâtre musical aux accents gitans et flamencos qui nous transpercent jusqu’à l’âme.

Note de l’adaptatrice et compositrice

Pénétrer dans l’univers des Roses Fauves de Carole Martinez c’est avant tout essayer de décrypter une folle mise en abyme généalogique sans en chercher la logique…Car les destins humains ne sont pas rationnels mais bien guidés par l’émotionnel, par le cœur !
Comment ne pas s’identifier à son héroïne, Lola, femme morcelée, incomplète, qui porte le poids d’un héritage familial dont elle ignore tant de choses ?

Comment arriver à exister lorsque l’on porte le nom de « Douleur » de mère en fille depuis des générations ?
Voilà qu’un simple cœur en tissu subitement éclaté va l’éclairer sur les origines de son existence, pour en découvrir le jardin secret peuplé de roses couleurs de sang…
En adaptant pour le théâtre l’épine dorsale de ce roman, l’histoire du cœur décousu, j’ai souhaité inventer un lien textuel et musical entre Lola et son aïeule, en quittant parfois le récit afin de créer un dialogue fictif entre ces deux femmes que quatre générations séparent mais que les liens du sang et tant de résonnances unissent.
Dans mes compositions musicales originales, en français et en espagnol, pour deux voix féminines et guitare, j’ai souhaité métisser les chansons du spectacle avec les couleurs gitanes andalouses et flamencas. La présence de la danseuse créera le lien gestuel sensuel permettant de caresser le fameux Duende, ce diabolique frisson signant l’authentique ! A travers toute sa force tellurique et ses accents ancestraux, le Flamenco nous transperce jusqu’à l’âme en abordant les grands thèmes : amour, naissance, joie, exil, douleur, abandon, mort…
Les Cœurs andalous, un tourbillonnant et brûlant voyage transgénérationnel au cœur de l’Espagne et ses secrets.

Estelle Andrea

Note de mise en scène

Notre travail scénique et dramaturgique est axé avant tout autour de la juxtaposition et l’interpénétration dedeuxniveauxdetemporalitésprésentsdansleromantransgénérationneldeCaroleMartinez LesRoses fauves.
Le monde de l’ancien temps, sur la terre des gitans, évocation brûlante et poignante du récit de l’ancêtre Inès Dolorès, nous plonge dans une atmosphère poétique et onirique, proche des pièces de Federico Garcia Lorca, alors que celui de l’époque moderne, de la jeune Lola, femme en plein questionnement existentiel, n’est pas sans nous faire penser aux personnages « borderline » et aux décors délicieusement “kitch” des films de Pedro Almodovar.
Nous nous sommes amusées à métisser ces géniales et fantasmagoriques sources d’inspirations espagnoles aussi bien sur le plan scénographique que celui de la création des lumières et des sons.
Porque todos estamos hechos de nuestro pasado, nuestro presente y nuestro futuro… Parce que nous sommes tous faits de notre passé, notre présent et notre futur…»
Estelle Andrea et Magali Paliès

Estelle ANDREA
chanteuse-comédienne Autrice/compositrice

Artiste pluridisciplinaire (chanteuse, comédienne, instrumentiste), Estelle ANDREA aime la transversalité dans l’art vivant et le théâtre musical est son domaine de prédilection. Auteur d’une maîtrise de musicologie sur la vie des troupes lyriques ambulantes en France au XIXème siècle, elle est depuis toujours amoureuse de la musique, de la littérature et de l’histoire. Également titulaire d’un premier prix de chant et art lyrique.
Sur scène depuis vingt ans, elle collabore avec de nombreuses compagnies et, par choix, participe le plus souvent possible à des créations dans lesquelles elle est impliquée non seulement comme interprète mais aussi comme conceptrice associée.

Co-auteur deTrès cher Wolfgang (création Avignon 2006), elle soumet également l’idée originale du spectacle Mozart l’Enchanteur (création Théâtre du Petit Saint Martin 2014), et participe à sa conceptualisation. Puis, elle collabore à l’écriture d’Olympia ou la Mécanique des sentiments (création théâtre de Saint Maur des Fossés 2016, spectacle soutenu par le FCL).
En 2017, elle se lance cette fois dans l’écriture musicale et compose «Papa dort», la chanson phare de Misérables (création Espace Paris Plaine)
En 2020, elle ose franchir le cap de l’écriture intégrale d’un spectacle musical ainsi que les compositions originales des chansons avec sur les pas de Léonard de Vinci

C’est l’occasion pour elle de se replonger dans les acquis de son parcours universitaire à la Faculté de Musicologie de Tours et au Centre Renaissance, époque du grand génie Da Vinci. La pièce est éditée aux éditions Les cygnes.
Titulaire d’une maîtrise de Musicologie, Estelle Andrea étudie le chant auprès de Mady Mesplé et Yves Sotin, au CRR de Saint-Maur-des- Fossés et le jeu de scène avec Mireille Larroche à l’Ecole Normale de Musique de Paris. Elle incarne les rôles d’Ilia dans Idomeneo de Mozart, Rosario dans Goyescas de Granados, Suzanne dans La Trilogie andalouse de Beaumarchaisd’après Mozart, Rossini et Milhaud, Belinda dans Dido and Eneas de Purcell…

L’été 2105, sous la houlette de Gabriel Bacquier, elle crée sur scène le rôle de Ginette dans L’Escarpolette de Damase, direction Franck Villard. Depuis 2000, elle est artiste associée de plusieurs compagnies (Coïncidences Vocales, Théâtre de l’Etreinte, Théâtre de l’Ombrelle, Influenscènes, Paris Lyrique, Artistes en Mouvement, La Compagnie de l’Arène, …) pour de nombreux spectacles musicaux. Elle est remarquée et engagée régulièrement par Pierre Cardin (Festival de Lacoste, Espace Pierre Cardin, Maxim’s de Paris)

En tant que comédienne, elle se produit dans Le Legs de Marivaux, Le mot progrès dans la bouche de ma mère…de Matéi Visniec, Vienne 1913 d’Alain Didier-Weill, Renaissance de Frédéric Lenoir, Noces de Sang de Lorca. Travaille sous la direction scénique de Stéphanie Tesson, Jean-Michel Fournereau, William Mesguich, Jean-Luc Paliès, Marion Bierry, Christophe Luthringer…

 

« LES CŒURS ANDALOUS » 

Libre adaptation du roman : Les Roses fauves de Carole Martinez, une adaptation théâtrale et composition signée musicale : Estelle Andrea, la Mise en scène est d’Estelle Andrea et Magali Paliès.

Lumière : Anne Gayan
Son : Matthieu Rolin
Costumes : Alice Touvet
Perruques : Maurine Baldassari
Décor : Grégoire Lemoine et Thierry Deroche Accessoires : Danièle Ronchaud
Collaboration artistique : Marine Garcia-Garnier Illustration affiche : Jessica Krumlov
Interprètes : Estelle Andrea et Magali Paliès, chanteuses-comédiennes : Karine Gonzalez, danseuse
Guitariste : Cristóbal Corbel

Sortie de résidence le mercredi 17 mai 2023 20H45

Résidences de création avril/mai 2023
Théâtre Coluche de Plaisir (78)
Espace Roseau teinturiers Avignon (84)
Le petit théâtre Athénée de Rueil Malmaison (92)

Création et représentations Festival off d’Avignon
du 7 au 29 juillet 2023 à l’Espace Roseau Teinturiers 18h05
Spectacle sélectionné par le groupe ACTIF

 

Art Scène Radio © 2024. All Rights Reserved.