Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Diego Lipnizky nous livre avec passion à travers une balade musicale

Guitariste et compositeur, Diego Lipnizky est né à Buenos Aires en 1983. À l ́âge de 7 ans, il arrive à Madrid et commence à étudier la guitare moderne. Adolescent, Il entre à l’École de musique “Escuela de Música Creativa” à Madrid où il obtient sa licence professionnelle.
Diego prend des cours auprès de grands maîtres tels que Ramon Paús , Joaquín Chacón, Jorge Cariglino, Alejandro Roman,Eva Gancedo, Andy Philips, Miguel Blanco ou Yayo Morales. À travers les pages de ART SCÈNE RADIO, l’artiste est venu nous raconter son histoire.

Art scène radio : Diego Lipnizky bonjour, bienvenue sur Au passage des artistes, sur Art Scène Magazine. Nous sommes  ravis de vous accueillir pour évoquer votre parcours musical.

Comment est née votre vocation? 

Diego Lipnizky :Mon père, mélomane et musicien frustré, m’a proposé à l’âge de 11 ans si je voulais jouer de la guitare. J’ai répondu oui et ça c’est très bien passé. Ça a été facile pour moi et ça m’a plu. C’est progressivement que je suis tombé amoureux de l’instrument. 

C’est à l’âge de 07 ans que vous arrivez à Madrid, pourquoi ce besoin de vous former . Saviez-vous déjà à l’époque que vous en ferez votre métier ? 

Réponse : Non, pas du tout à ce moment là mais j’ai pris du plaisir à prendre des cours. J’ai eu aussi la chance d’avoir un très bon professeur, un jeune mexicain qui portait des bottes de cowboy, des cheveux longs et jouait du Metallica!  C’est à 16 ans que j’ai su que je voulais devenir professionnel et je me suis inscrit à une école pour me former dans tous les domaines de la musique (Harmonie, solfège, composition, orchestration, cours d’ensemble, Cours de guitare, Piano et même MAO musique assistée par ordinateur)

Quelle fut votre première rencontre professionnelle importante, celle qui vous a permis d’évoluer ?

A l’âge de 22 ans j’ai rencontré pour la première fois un producteur qui cherchait des jeunes musiciens pour enregistrer un album de “nu jazz” avec des arrangements de standards assez connus mélangé avec de l’électro. Une fois j’avais enregistré toutes les guitares d’accompagnement, puis c’était le moment d’ enregistrer des improvisations. En plein prise, le producteur arrête tout et me demande si j’allais continuer à jouer comme un petit gamin d’école maternelle! Ce jour-là j’ai appris que sous pression je jouais même mieux. C’était une superbe expérience, très formatrice. 

Qu’aimez-vous le plus à Paris? Quel est l’endroit où vous aimez vous balader, celui qui vous inspire ?

Un des endroits que j’aime le plus à Paris, c’est le Parc de Belleville. Il y a une vue imprenable de la ville, et ça m’a donné le courage de trouver ma place parmi tous ces artistes qui se baladent entre ses rues.

Vous sortez votre album de guitare acoustique : «Pausa » le 14 octobreprochain, pourriez-vous nous en parler, comment a t’il été créé, quelles sont ses inspirations ? 

La composition pour moi, comme disait Kandinsky, est un besoin. Pausa est né d’un parcours de ma vie avec des hauts et des bas. En jouant de la guitare, une petite idée, une sonorité spéciale peuvent déclencher des émotions que j’ai transformé en musique. Je ne sais pas faire autrement. Dans cet album, il y a mes filles, ma compagne, ma famille, mes joies, mes souffrances, mes peurs,… ma vie, tout simplement.

Avez vous des projets de scene pour présenter votre album à votre public ? 

Nous travaillons justement sur la présentation de cet album au public. Je n’ai malheureusement  pas encore une date précise à vous donner. J’ai hâte de l’annoncer dès qu’ on aura trouvé le lieu adéquat.  J’ espère avant la fin Octobre.

Merci d’être passé Diego, nous voir sur Art -Scène Magazine Au Passage Des Artistes. Nous vous souhaitons un long chemin artistique

 

Leave a comment

Art Scène Radio © 2022. All Rights Reserved.