Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Des Amours, l’histoire presque vraie d’un confinement bien réel

Carole-Anne Junchat et Pascal Bendavid sont de véritables passionnés de l’art vivant. Depuis plus de trente ans ils se produisent sur les diverses scènes parisiennes et à travers la France. Mais ce qui m’a motivé en écrivant cette pièce est de pouvoir réunir ce couple à la vie, au théâtre. Ce sont avant tout mes amis. Lorsque le confinement a sonné en France, pour la première fois j’ai eu envie de profiter de ce contexte pour raconter l’histoire d’une union en manque d’harmonie et qui se trouve dans l’obligation de devoir se redécouvrir. La morale étant « peut-on aimer une seconde fois la même personne ? ». Tout y passe, les joutes verbales, les reproches, les désillusions les souvenirs… ce qui fait démarrer ce spectacle sur une tentative de suicide. Évidemment ce scénario catastrophe est emmené avec beaucoup d’émotion, de profondeur et d’humour. Au fil des événements ils vont apprendre à se recréer une harmonie et pouvoir envisager de se ré-aimer. Mais les secrets du passé sont parfois si lourds…

L’HISTOIRE

Anna et Gilles sont sur le bord du précipice, au sens propre (Anna veut en finir). Ce sentiment que leurs vies est désormais derrière eux ne leurs donne plus aucune perspective. Trop de non-dits, de querelles, d’animosité, de la crainte du temps qui passe… Cela est venu éteindre la flamme allumée trente ans plus tôt. Pourtant ce qui devait être leur pire cauchemar (être confinés ensemble) va se transformer en véritable résurrection. C’est souvent lorsque nous sommes privés de nos libertés et loisirs, que l’on se concentre véritablement sur l’essentiel de l’existence. N’ayez crainte de rien et laissez-vous embarquer par ce couple à la vie et sur scène dans un huis clos haut en couleurs. Cette histoire vraie va vous permettre à coup sûr de prendre conscience avec émotion et rire que l’on peut toujours aimer malgré les pires sorts que la vie nous inflige parfois, pour ne pas dire souvent.

PRÉSENTATION FRANCK BUIROD – AUTEUR

Après avoir fait ses armes au Cours Florent, il intègre très vite la troupe de l’Atelier Pierre Palmade où il découvre véritablement ce que signifie le collectif.
Il écrit et interprète de nombreux sketches au Théâtre de la Gaîté Montparnasse pendant 3 ans, aux côtés de comédiens de talent tels que Jean Leduc, Camille Cottin ou encore Anne-Élisabeth Blateau.
L’année 2012 est pour lui un tremplin puisqu’il interprète pour la première fois un rôle principal dans le long-métrage Même pas mal, de Maxime Roy et Jérémy Trequesser. De cette expérience, il découvre son envie de réaliser à son tour un film pour ne plus être simple interprète. Quelques mois plus tard, il réalise donc un court-métrage intitulé Train de Nuit, qui rencontre un certain succès auprès de différentes sociétés de production qui l’encouragent alors à écrire une version longue du film, ce qu’il entreprend très rapidement.
Nous sommes alors en 2013 et Franck souhaite revenir sur les planches, cette fois-ci avec une pièce qui parle de ce qu’il connaît : le Bistrot du Village de son enfance.
S’il y a bien une leçon qu’il a pu tirer de l’Atelier Pierre Palmade, c’est celle de ne pas en faire trop et de savoir rester vrai et honnête, aussi bien dans l’écriture que dans son jeu de comédien.
En 2015 il crée le premier festival de court-métrage à Bougival.
Franck a le gout des premières fois, car en 2016 il sort son premier roman « Mine de rien».
Puis en 2017, sa seconde pièce « De 7 à 77 ans» rencontre un franc succès car elle a été à l’affiche durant sept mois à paris puis en tournée dans toute la France et une nomination aux Molières. En 2018, il écrit sa première comédie musicale « Seconde chance » qui se produit au Théâtre du Funambule avant Avignon et une tournée


PRÉSENTATION CAROLE-ANNE JUNCHAT

Comédienne et comédienne de doublage, Carole-Anne Junchat démarre sa carrière sous la direction de Jean-Philippe Daguerre au Théâtre des Variétés à Paris. C’est ensuite Anouche

Setbon et Bruno Banon qui la mettent en scène au Théâtre de l’Atelier à Paris.
Elle joue à plusieurs reprises sur la scène du Théâtre du Gymnase à Paris ainsi qu’en tournées et festivals (Avignon, Collonge-la-Rouge, etc…).
En parallèle, Carole-Anne Junchat suit régulièrement les ateliers de training de Safy Nebbou (« Dans les forêts de Sibérie », « L’autre Dumas »…), de Pascal Luneau (coach d’Anne Parillaud pour « Nikita », Stephano Dionisi pour « Farinelli », Juliette Binoche et Benoît Magimel pour « Les enfants de l’aube », Marion Cotillard pour « La Môme »), d’Emmanuelle Bourcy (Agent Artistique).
A la télévision, elle a joué dans plusieurs séries (Tandem (FR3), Persuasifs (Arte)), quelques scripted-reality et unitaires (« La fugue » réalisateur : Xavier Durringer), différentes « pastilles » pour Golden Moustache, diverses publicités (Renault réalisée par Jérôme Lagrange, TGV Lyria réalisée par Vincent Dixon, Skoda, Jaguar réalisées par Dingo,…).


 

PRÉSENTATION PASCAL BENDAVID

Comédien auteur, metteur en scène, Pascal commence à 13 ans l’apprentissage du piano, d’abord classique puis jazz.
Alors qu’il pensait suivre la musique pour évoluer vers la composition, il pousse un peu par hasard la porte du cours de théâtre « Véra Greg » (anciennement Cours Tania Balachova)

Il poursuivra sa formation à l’Ecole du Passage de Niels Arestrup puis à l’Ecole Blanche Salan.
Début des années 90, il rencontre Robert Hossein qui va l’engager pour jouer un des Apôtres dans la 2ème version de « Jésus ». La tournée internationale de 3 ans se terminera aux Etats-Unis.
C’est sur cette pièce qu’il va rencontrer Jean-Philippe Daguerre sous la direction duquel il jouera 2 pièces, « On purge bébé » de Feydeau au Théâtre Michel à Paris et une adaptation de plusieurs pièces de Courteline au Théâtre du Petit Gymnase également à Paris.
Il passera un été au Festival d’Avignon pour jouer « Faut pas payer » de Dario Fo sous la direction de Alain de Bock.
Après quelques apparitions dans des séries télé et quelques rôles au cinéma, il s’est récemment lancé dans un projet d’écriture qu’il mettra prochainement en scène.
En avril 2018, Franck Buirod lui propose de mettre en scène sa pièce musicale « Seconde chance » qui sera jouée tout l’été 2018 au Théâtre du Funambule à Paris.
En 2019, il met en scène la pièce de Franck Buirod « Et si c’était elle » jouée en tournée provinciale et qui sera reprise sur Paris dès que la crise sanitaire le permettra

 

Art Scène Radio © 2022. All Rights Reserved.