Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Voltaire : L’Esprit Éclairé du Siècle des Lumières

Le portrait du jour nous emmène vers le destin de Voltaire, à travers ces quelques lignes, je vous invite à faire un voyage dans l’univers fascinant de Voltaire. De son vrai nom François-Marie Arouet, est l’une des figures les plus emblématiques de la période des Lumières du XVIIIe siècle en France. Sa vie et son œuvre ont eu un impact durable sur la philosophie, la littérature et la pensée politique.

Le Début d’une Vie Engagée : 

Né en 1694 à Paris, Voltaire a grandi dans un milieu aisé. Il a étudié le droit, mais son intérêt pour la littérature et la philosophie l’a rapidement conduit à une carrière d’écrivain. Dès son jeune âge, il a démontré un esprit critique et une propension à remettre en question les normes de son époque

Le travail éloigne de nous trois grands maux : l’ennui, le vice et le besoin

En effet, l’adoption du pseudonyme “Voltaire” par François-Marie Arouet a été motivée par plusieurs raisons, et sa volonté de rompre avec son passé et ses origines en est l’une des principales. Le choix de ce nom de plume a symbolisé un nouveau départ pour lui, marqué par une quête d’indépendance et d’expression de ses idées, tout en échappant aux contraintes sociales et familiales.

Le pseudonyme “Voltaire” est un anagramme du nom latin “Arouet le jeune” (Arouet le jeune), soulignant ainsi sa rupture avec son nom de famille. Ce changement de nom a également été une façon de se distancer de sa famille, avec laquelle il entretenait des relations conflictuelles, notamment avec son père. Sous le nom de Voltaire, il a pu écrire ses œuvres philosophiques et littéraires en toute liberté, sans craindre la censure ou les représailles familiales

Au-delà de cette dimension personnelle, le nom “Voltaire” est devenu emblématique de son engagement en faveur de la liberté d’expression et de la lutte contre l’injustice et l’intolérance. Il est intéressant de noter que cette décision de prendre un pseudonyme a eu un impact significatif sur la façon dont il était perçu et sur la manière dont son œuvre était reçue par le public et les autorités de son époque.

Son engagement contre l’Injustice et l’Intolérance :

L’engagement de Voltaire contre l’injustice et l’intolérance a été l’un des aspects les plus marquants de sa vie et de son œuvre. Tout au long de sa carrière, il a pris position contre les abus de pouvoir, les inégalités sociales, et les persécutions religieuses. Voici quelques-unes des manières dont il a exprimé cet engagement :

Il était un ardent défenseur de la liberté d’expression. Il croyait fermement que chaque individu avait le droit de s’exprimer librement, même si ses opinions étaient impopulaires ou controversées. Ses écrits, tels que “Lettres philosophiques”, ont plaidé en faveur de la liberté de pensée et de la critique ouverte des idées

Engagé dans plusieurs affaires de justice pour défendre des personnes injustement condamnées. L’affaire la plus célèbre est celle de Jean Calas, un protestant accusé à tort d’avoir assassiné son propre fils. Voltaire a utilisé sa plume pour révéler les erreurs judiciaires et a contribué à obtenir la réhabilitation de Calas

Voltaire a été un critique féroce de l’intolérance religieuse de son époque. Il a dénoncé les persécutions religieuses, que ce soit contre les protestants, les juifs ou d’autres minorités religieuses. Son “Traité sur la tolérance” plaide en faveur de la coexistence pacifique entre différentes confessions religieuses. Voltaire a utilisé l’ironie et la satire pour critiquer les abus de pouvoir et les privilèges de l’aristocratie. Ses œuvres littéraires et théâtrales, comme “Candide” et “L’Ingénu”, sont remplies de commentaires subversifs sur la société de son temps

Le meilleur gouvernement est celui où il y a le moins d’hommes inutiles

Voltaire était un fervent défenseur de la raison et de la pensée critique. Il croyait que la superstition et l’obscurantisme étaient des forces dangereuses qui entravaient le progrès de la société. Il a plaidé pour l’importance de l’éducation et de la science.

L’engagement de Voltaire envers la justice, la tolérance et la liberté d’expression a laissé une empreinte indélébile sur la philosophie politique et la pensée intellectuelle de son époque. Ses idées ont continué à influencer les mouvements pour les droits de l’homme et la liberté d’expression au fil des siècles, faisant de lui l’une des figures les plus importantes des Lumières françaises.

Voltaire était un fervent défenseur de la liberté d’expression et de la tolérance religieuse. Il est célèbre pour avoir écrit : “Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.” Sa lutte contre l’injustice et l’intolérance religieuse l’a conduit à écrire de nombreux pamphlets et essais, dont “Lettres philosophiques” et “Traité sur la tolérance”.

Ses relations avec les Monarques et l’Exil :

Voltaire a entretenu des relations complexes avec les monarques de son époque, notamment avec Frédéric II de Prusse et Catherine II de Russie. Bien qu’il ait été un conseiller informel de ces souverains, il n’a jamais hésité à critiquer leurs politiques autoritaires

En 1726, Voltaire a été emprisonné à la Bastille pour ses écrits satiriques contre le régent. Plus tard, il a été exilé en Angleterre, où il a été influencé par les idées des philosophes anglais comme John Locke et Isaac Newton

Voltaire était un écrivain prolifique et polyvalent. Outre ses essais philosophiques, il a écrit des pièces de théâtre, des poèmes, des contes philosophiques, et son œuvre la plus célèbre, “Candide”. Ce roman satirique raconte les aventures du jeune Candide à travers le monde, exposant l’absurdité de l’optimisme démesuré.

Quelques à anecdotes : 

Voltaire était un grand amateur de café. Il aurait consommé jusqu’à 50 tasses de café par jour, ce qui aurait contribué à sa productivité littéraire.

Il était notoire pour son sens de l’humour mordant. Ses échanges épistolaires avec d’autres intellectuels de l’époque, comme Jean-Jacques Rousseau, sont célèbres pour leur ironie et leur vivacité.

À sa mort en 1778, il a été enterré en secret à l’abbaye de Scellières en Champagne, car l’Église catholique refusait de lui accorder une sépulture décente en raison de ses critiques envers la religion.

Voltaire a laissé un héritage intellectuel considérable, contribuant grandement à la promotion de la liberté d’expression, de la raison et de la tolérance dans la société française et au-delà. Son esprit éclairé et ses écrits continuent d’influencer la pensée moderne et de servir de source d’inspiration pour les générations futures

Art Scène Radio © 2024. All Rights Reserved.