Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

UNE PROMENADE MUSICALE EN COMPAGNIE DE NICOLAS PEYRAC

L’artiste que nous avons le plaisir et l’honneur de recevoir sur ART SCENE MAGAZINE  a plus d’une corde à son arc, il suit d’abord des études en médecine, un cursus qu’il abandonne pour se consacrer entièrement à la Chanson. Un univers qu’il découvre en 1972 à la faveur de sa rencontre avec le frère de Michel Legrand

Djazia Ahrénds Benhabilés : Nicolas Peyrac, bonjour bienvenue sur Art Scène Magazine, vous êtes Auteur, Compositeur, Interprète et Romancier. Mais avant le début de cette aventure artistique, vous aviez entamé 6 ans d’études en médecine. Pourquoi avoir changé de voie?

Nicolas PeyracJ’ai toujours voulu écrire que ce soit avec un stylo un instrument ou un appareil photo et si je suis allé jusqu’en 6 eme année de médecine c’est parce que mes compositions n’intéressaient personne et que j’avais tout le temps de suivre les cours et d’aller à l’hôpital tout en gardant dans un coin de ma tête la certitude absolue que je ferais quelque chose de différent par rapport à ceux qui au lieu de choisir leur vie sont choisis par elle…

Il suffit de poser des doigts sur une guitare ou un piano pour avoir envie de fredonner une mélodie que j’enregistre sur un iPhone aujourd’hui et avant sur des k7 et je finis par accumuler des dizaines de bases pour faire des chansons

À quel moment avez vu su que la musique ferait partie de votre vie ?
Dès que ma belle- mère m’a offert une guitare en 1962 quand j’étais au Lycée Français de New York

Ou trouvez-vous l’inspiration pour écrire et composer?Vous savez je fais de la musique quasiment tous les jours et il suffit de poser des doigts sur une guitare ou un piano pour avoir envie de fredonner une mélodie que j’enregistre sur un iPhone aujourd’hui et avant sur des k7 et je finis par accumuler des dizaines de bases pour faire des chansons
Beaucoup sont très mauvaises ou sans grand intérêt et d’autres méritent qu’on les mette de côté pour essayer plus tard d’y poser des mots. C’est différent pour les livres parce que là on parle d’une vraie discipline quotidienne parce que si on arrête trop longtemps on perd le fil de l’histoire ou des sentiments des personnages
Quant aux photos j’ai constamment un appareil avec moi et dès qu’une lumière ou un paysage ou une attitude me plait je fais une photo…

Par quoi commencez-vous dans une chanson : La musique ou les paroles ?
Quand j’étais à la fac, j’écrivais des textes pendant les cours mais généralement je fais des mélodies et les textes ensuite. Parfois les deux arrivent en même temps mais c’est rare

J’ai appris en lisant votre biographie que vous étiez passionné de Photos, Est-ce encore le cas aujourd’hui?Oui puisque mon livre de photos « So Far Away » vient de sortir chez Ramsay et que je fais des photos quasiment tous les jours…

Si vous deviez à nouveau écrire un livre aujourd’hui quel serait le sujet ?
Mon prochain roman s’intitule Santiago et sort le 2 juin et je ne peux pas vous en dire le sujet, c’est trop simple et trop compliqué à la fois…

Vous avez écrit et composé pour de grands noms de la chanson comme Johnny ou Maurane pour le film «Les Amours Secrètes » . Avez vous d’autres titres dans vos tiroirs que vous souhaiteriez faire vivre ?
Non pas du tout. En revanche si des artistes comme Nolwen qui a repris « So Far Away » veulent faire  pareil ce sera du plaisir

Qu’avez vous fait pendant ce confinement forcé ? Comment l’avez vous vécu?
Quand on vit à la campagne avec un jardin c’est une chance et ma vie était la même qu’avant excepté les 8 concerts que j’ai faits sur Facebook pour essayer d’être près de ceux qui m’aiment bien

Selon vous comment se porte la chanson Française ?Bof bof bof

Travaillez-vous actuellement sur de nouveaux projets ? Un concert en prévision ?
Non, j’ai 4 albums d’avance mais pour rien puisque pas de maison de disques et que je sais qu’ils ne sortiront pas… J’ai envie de transformer les concerts solitaires en concerts avec mes musiciens mais comme un prolongement de ces Acoustiques Improvisées que j’ai eu la chance de présenter un peu partout durant 6 ans, de Paris aux Francofolies de La Rochelle et de Spa, un prolongement qui pourrait s’intituler Les Acoustiques Apprivoisées…

Nicolas Peyrac merci infiniment d’avoir répondu à nos questions, nous donnons rendez-vous à nos auditeurs sur Art Scène Radio pour découvrir ou redécouvrir vos titres sur les ondes 

 

Art Scène Radio © 2023. All Rights Reserved.