Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

UN HEROS : une oeuvre magistrale.

Il suffit de deux mots seulement pour que le titre des films  signés Asghar Farhadi masque un mystère et révèle une réussite. Après UNE SEPARATION, LE PASSE ou LE CLIENT ce film en est une autre. Il a d’ailleurs reçu l’été dernier le Grand Prix au Festival de Cannes.

Chaque histoire du réalisateur iranien s’appuie sur la description, la vie et le destin de ses personnages. Cette fois il nous donne à découvrir Rahim Soltani (remarquable Amir Jadidi) qui sort de prison après y être resté plusieurs mois pour un impayé très important. Mais il s’agit en fait d’une permission de deux jours au cours de laquelle il mettra tout en oeuvre pour régler sa dette et ne pas retourner derrière les barreaux. Deux journées au cours desquelles il devra impliquer tous les membres de sa famille, sa future femme, un chauffeur de taxi et une association caritative. Dans sa course effrénée pour retrouver définitivement la liberté, chacun le considérera comme un héros le jour où il découvre un sac de pièces d’or qu’il voudra rendre à sa propriétaire…

Le talent d’Asghar Farhadi est de nous présenter chaque personnage comme pouvant être le plus important, capable d’aider Rahim à recouvrer la liberté, à le soustraire des mains de son créancier, à le présenter aux médias comme un héros. Le sourire, la ténacité et le regard de Rahim qui semble quémander le pardon en permanence ne peuvent que nous attirer vers lui. Son jeune fils, bègue profond, qui veut que son père revienne pour toujours à la maison mais qui ne peut exprimer sa colère rentrée ne vous laissera pas insensible

Le scénario solide jusqu’au bout, l’interprétation de chaque comédien et la réalisation aussi sobre qu’efficace font de ce film une oeuvre magistrale.

Thierry FRERET

 

« HEROS »

ACTUELLEMENT AU CINÉMA  

 

Art Scène Radio © 2023. All Rights Reserved.