Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Taha Mansour : Voyage au cœur du mentalisme

Plongez dans l’univers envoûtant de Taha Mansour, l’architecte des illusions mentales. De la fusion artistique entre le mentalisme, la science et le théâtre émerge un spectacle, “L’Effet Papillon”, célébré comme le meilleur de l’année. Explorez les méandres de son esprit créatif, depuis sa victoire aux championnats Nostradamus jusqu’à son rôle émergent dans le monde du management et de l’entreprise. À travers des réflexions sur les petits détails qui engendrent des changements majeurs, Taha nous guide dans un voyage où le mystère et la compréhension ne manquerons pas de s’entrelacer 

Art Scène Radio : Qu’est-ce qui vous a inspiré à combiner le mentalisme avec le théâtre et la science pour créer des expériences émotionnelles uniques ?

Taha Mensour : Lorsque j’ai découvert le mentalisme, j’avais le sentiment que beaucoup de performers ne l’utilisaient pas à sa meilleure capacité. La majorité des spectacles que je voyais n’était qu’un enchaînement de tours dont le seul but était de montrer au public que le mentaliste sur scène est plus intelligent qu’eux. J’ai voulu alors développer des spectacles qui me permettraient d’utiliser le mentalisme comme un outil pour transmettre des messages transcendants, en le mêlant à la science de part ma formation scientifique et ma volonté de partager des connaissances, et le théâtre de part mon expérience sur scène et la puissance narrative et émotionnelle qui existe dans le théâtre. Cela m’a permis de créer des spectacles où les gens ne se posent pas uniquement la question “mais comment il a fait?”, mais repartent également avec une expérience unique, un questionnement philosophique, une nouvelle manière poétique de voir le monde qui les entoure

Art Scène Radio : “L’effet Papillon” a été salué comme le spectacle magique de l’année en 2023. Pouvez-vous nous partager l’origine de ce spectacle et ce qui le rend si spécial ?

Taha Mansour : L’effet papillon est le tout premier spectacle que j’ai écrit, et il a une place très importante dans mon cœur. C’est une idée qui s’est développée dans ma tête dès mes 17ans, lorsqu’en Terminale j’ai découvert le phénomène physique de l’effet papillon : un papillon battant ses ailes au Brésil peut engendrer une tornade au Texas. A ce moment-là, je me suis posé la question : et si l’on était tous des papillons, générant des tornades à l’autre bout du monde sans vraiment le savoir?A partir de cette réflexion, j’ai commencé à écrire ce spectacle afin d’amener le public à travers une série de questionnements sur les connexions cachées du monde environnant. Ce qui le rend particulier c’est sa nature très poétique et minimaliste. Pas de fioritures ou d’objets grandiloquents, juste 2 tables noires et 5 chaises noires habillent le plateau. La mise en scène du spectacle est alors dessinée par les lumières, les musiques composées spécialement par Antoine Piolé, les placements des personnes qui montent sur scène et les expériences elles-mêmes. Je voulais que les personnes du public repartent avec non pas nécessairement des visuels, mais un ensemble d’émotions, d’expériences vécues et surtout des questionnements précis que j’espère vont les aider dans leur vie.

Taha Mansour, vous êtes éligible aux Molières avec L’Effet Papillon, comment percevez vous cette reconnaissance du métier ?

C’est vraiment dingue ! Quand j’ai commencé à jouer L’effet Papillon au Théâtre de mon école Centrale Paris, jamais je n’aurais pu imaginer un jour en arriver là avec une nomination au spectacle magique de l’année et encore une éligibilité aux Molières. Je suis juste hyper reconnaissant pour tout ce qui m’est arrivé !

En remportant deux prix lors du championnat de mentalisme européen Nostradamus 2022, comment décririez-vous l’importance de la compétition dans votre parcours artistique ?

Au delà du prix, ça m’a permis de partager à la communauté de magiciens et mentalistes ma vision du mentalisme, un mentalisme qui est en connexion avec le public, énergétique, poétique et non juste un casse-tête à résoudre. J’en suis très ravi de ce prix car ça montre une forme de reconnaissance de cette vision là, et j’espère que d’autres personnes encore pourront aller plus loin avec leur mentalisme

Comment votre formation d’ingénieur à Centrale Paris a-t-elle influencé votre approche du mentalisme et votre transition vers le monde du management et de l’entreprise ?

Ça m’a beaucoup appris en terme d’organisation et de résolution de problème. J’ai une approche très ingénieure à ma mise en scène et mon mentalisme, car tout comme un ingénieur, quand je travail sur mes numéros de mentalisme, j’imagine un objectif qui me semble impossible à atteindre, et j’utilise ma boite à outils pour résoudre ce problème. En appliquant une approche «ingénieur »à mon mentalisme, et aussi à tous les outils de soft skills (communication et compétences humaines) et de management, ça m’a permis de developper de nouvelles méthodes en mentalisme et de pousser mon art et mes formations dans une direction qu’elles n’auraient pas pu prendre sans cette rigueur 

Pouvez-vous nous donner un aperçu de la manière dont vous appliquez le mentalisme aux soft skills, à la communication et à l’influence en milieu professionnel ?

Bien sûr ! La communication et la capacité à convaincre est une compétence cruciale dans le milieu professionnel, que ce soit pour les employés, pour par exemple défendre un point, réussir à convaincre un client de leur produit ou encore négocier et obtenir ce dont ils ont besoin, mais également pour les managers qui doivent apprendre à influencer leur équipe pour avoir un groupe collaboratif, réussir à faire avancer tout le monde dans la bonne direction ou encore gérer les conflits. Toutes ces compétences ne sont pas, ou en tout cas très rarement, enseignés. Alors ce que j’utilise c’est des outils issus de psyhcologie, de neuroscience tout en leur faisant passer des messages grâce au mentalisme. Au fond, en mentalisme, pour toutes les expériences, il y a une forme d’influence qui consiste à jouer et modifier consciemment les croyances des autres, et comprendre leur manière de fonctionnement. En appliquant cet état d’esprit et en leur illustrant ces compétences là à travers des expériences de mentalisme, je peux emmener les personnes que je forme à developper des compétences similaires d’influence appliqués non pas à la scène, mais au milieu professionnel.

En mettant l’accent sur les petits éléments pour créer des changements significatifs, pourriez-vous partager une expérience où un détail apparemment insignifiant a eu un impact majeur ?

C’est toute ma vie ça ! Par exemple, prenons comment j’en suis arrivé à faire unTedx à Blois au Chateau de Chambord. Au début, j’ai découvert la magie et le mentalisme car à 14 ans, au lieu d’acheter un casse-tête, j’ai voulu acheter une boite de magie de cartes qui était juste à coté juste pour essayer. Si je n’avais pas acheté cette boite, je n’aurais jamais commencé la magie. Si à 17 ans, avec un ami on avait pas décidé sur un coup de tête d’écrire un spectacle de fin d’année de magie et mentalisme pour notre lycée, jamais je n’aurais commencé à penser à créer des expériences de mentalisme. Mais justement comme le projet n’a jamais abouti, c’est précisément cette raison, cette frustration que j’avais développé un tour qui m’a poussé à l’utiliser en écrivant un spectacle entier “L’effet papillon”. Enfin, si j’avais nommé mon spectacle “Influence”, plutôt que “L’effet Papillon”, ce que je voulais faire à la base, jamais l’équipe du TedxBlois ne m’aurait contacté car ils cherchaient un artiste pour intervenir sur leur sujet… l’Effet Papillon ! Toutes ces petites choses ont fait qu’en 2019 j’ai pu faire un Tedx sur l’effet papillon au chateau de chambord, alors que j’étais encore étudiant. Je trouve qu’il y a une beauté dans l’observation de ces petites choses dans la vie, et c’est pour ça que je pense que vivre en mettant ses attentes sur le process et le travail fourni et non les résultats attendus nous ouvre à aller dans des directions qu’on aurait jamais imaginé !

En tant que figure montante du mentalisme, comment naviguez-vous dans l’équilibre entre la fascination du mystère et le désir de comprendre les mécanismes derrière vos performances?

C’est une très bonne question. Je pense que les deux s’alimentent. Je suis fondamentalement convaincu que le mystère est une sensation importante dans la vie, et cette volonté de la vivre et de la partager est ce qui me pousse à creuser des mécanismes plus poussés pour emmener mon public encore plus loin. Mais c’est pour ça que j’adore aller voir des amis magiciens ou mentalistes, car j’attends avec impatience à chaque fois les moments où je serais moi aussi bluffé et émerveillé !

Tout le monde peut devenir Mentaliste?

Absolument ! Pour moi c’est une forme artistique comme une autre, faire du piano ou faire de la danse. C’est un mélange entre beaucoup de répétitions et apprentissage de techniques, avec une liberté artistique et une expression de notre subjectivité intérieure. Après, même si tout le monde peut apprendre la peinture, tout le monde ne sera pas Picasso, donc peut-être qu’il y a aussi une part de talent la-dedans.

Finalement, qu’elle est la différence entre Magie et Mentalisme ?

Pour moi, la magie est un art du spectacle qui va créer des phénomènes impossibles avec des objets tangibles : des disparitions, des apparitions, des transformations… Alors que le mentalisme va être un art du spectacle qui va mettre en scène des phénomènes impossible avec de l’intangible : les pensées, les choix et les souvenirs des gens. Ce qui va être mis en lumière ça va être l’humain et tout ce qui touche à nous !

Pouvez-vous nous dévoiler un aperçu de vos projets futurs, que ce soit dans le domaine des spectacles, du consulting en soft skills, ou d’autres initiatives artistiques?

Oui, j’ai un livre grand public en écriture sur le mentalisme qui devrait sortir l’année prochaine je l’espère, j’ai deux spectacles dont je vais faire la mise en scène et quelques formations de plus en plus éxigentes en terme d’influence et de manipulation. J’ai de quoi faire :-)

 

 

Art Scène Radio © 2024. All Rights Reserved.