En ce moment

Titre

Artiste

ART SCENE RADIO, LA RADIO QUI VOUS ÉCOUTE !


MERCI MONSIEUR DAGUERRE

Écrit par sur 12 septembre 2020

Adieu Monsieur Haffmann a Résonné plus que le titre d’une pièce de Théâtre, son intensité a fait écho à des souvenirs que je n’avais pas mais une douleur que je vivais à travers une histoire bouleversante racontée par des comédiens exceptionnels ce soir au THÉÂTRE DE L’ŒUVRE, l’écrin d’une œuvre sur scène, une œuvre aux  quatre Molière,  touchante, sans jugement ni procès, une histoire ou les hommes et les femmes côtoient le pire d’une guerre, une pièce dépourvue de sanctions, juste des êtres face à une conjoncture, face à un drame pour les uns, une survie pour les autres. Des êtres face à leur destin.

Sur la scène du THÉÂTRE DE L’ŒUVRE ce soir, il n’y avait plus d’auteur, plus de comédiens, plus de mise en scène ni de jeu … Ce soir je n’ai vu que des personnages, honnêtes, authentiques qui nous content une histoire transpirante de vérité et d’émotions.

Une mise en scène Signée Monsieur Daguerre, totalement maîtrisée, une technique qui n’altère en rien l’émotion, le saisissement, ni la sensibilité recherchée par l’auteur et metteur en scène. L’histoire se dévoile dans un habille sobre, un espace réduit et immensément expressif, les lumières furent ce temps qui passe, notre repère sur scène, elles ont éclairé notre imaginaire.

« Adieu Monsieur Haffmann »  s’offre à nous avec justesse, mais aussi avec légèreté, entre émotions et rires, nous sommes envoûtés, engloutis dans une parenthèse historique qui n’appartient pas qu’au passé …Souvenons nous ainsi, que le courage est toujours plus fort que la peur…

Alors à vos masques … PARTEZ, COUREZ

 

Résumé :

Paris. 1942 Le port de l’étoile jaune pour les juifs est décrété. Joseph Haffmann, bijoutier juif propose à son employé Pierre Vigneau sa boutique…

Sachant qu’il doit également prendre le risque d’héberger clandestinement son « ancien » patron dans les murs de la boutique, Pierre finit par accepter le marché de Joseph à condition que celui-ci accepte le sien : « Isabelle et moi voulons à tout prix avoir un enfant. Après plusieurs tentatives infructueuses, nous avons fait des examens… je suis stérile.
Monsieur Haffmann, j’aimerais que vous ayez des rapports sexuels avec ma femme le temps qu’elle tombe enceinte… »

Auteur : Jean-Philippe Daguerre
Artistes : Avec en alternance : Charles Lelaure ou Benjamin Brenière ou Simon Larvaron, Pauline Caupenne ou Julie Cavanna ou Anne Plantey, Alexandre Bonstein ou Marc Siemiatycki, Fanck Desmedt ou Jean-Philippe Daguerre ou Benjamin Egner, Charlotte Matzneff ou Salomé Villiers ou Herrade von Meier
Metteur en scène : Jean-Philippe Daguerre

 

ADIEU MONSIEUR HAFFMANN 

Actuellement au Théâtre de l’Oeuvre

Jusqu’au 30 Décembre à 20h

 

 


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *