En ce moment

Titre

Artiste

ART SCENE RADIO, LA RADIO QUI VOUS ÉCOUTE !


Marc Larnaudie en interview

Écrit par sur 27 avril 2020

Bonjour Marc Larnaudie, bienvenue à toi Au Passage Des Artiste, nous allons nous offrir une balade artistique si tu veux bien, il faut dire que par ces temps qui courent ça nous fera le plus grand bien de prendre l’air .

– Quelle est la chose que tu ne t’autorises pas mais qu’au fond tu aimerais essayer?
 J’ai beau chercher, je ne vois pas. J’y reviendrai si quelque chose me vient.

– Ton plus gros complexe?
 J’ai des complexes, comme tout le monde. En parler reviendrait à attirer l’attention dessus alors que justement j’essaye que ça ne se voit pas.

– Ta plus belle rencontre pro ?
J’ai fait de nombreuses très belles rencontres professionnelles. C’est très difficile de choisir la plus belle. Je vais en choisir une dans chacune de mes professions.

En tant que mannequin, je dirais qu’avoir travaillé 3 ans pour Yves Saint Laurent comme mannequin cabine a été une magnifique expérience, d’autant que c’était quand je débutais et je n’en revenais pas qu’il m’ait choisi.

En tant qu’acteur, j’ai tourné avec Luc Besson et Mila Jovovich à l’époque où ils étaient ensemble. Là encore, je me disais que j’avais beaucoup de chance.

Comme animateur, j’ai travaillé avec des personnalités  connus mais j’estime avoir beaucoup chance de connaitre Nicolas Rafal. Il est très doué. J’ai beaucoup appris en le regardant animer et il m’a beaucoup apporté dans ce métier

– Quel conseil te donnerais-tu aujourd’hui (que tu n’as pas appliqué plus jeune)?
Plus jeune j’étais trop catégorique. Pour moi tout devais être tout blanc ou tout noir. Je manquais de tolérance. J’ai même arrêté de voir des amis à cause de ça. C’était idiot. J’aurais aimé qu’on m’apprenne à plus nuancer les choses. Je l’ai appris par moi-même avec le temps.

– Ton film préféré?
Braveheart est mon film préféré. Il montre beaucoup de choses qui sont très importantes pour moi: Le courage, l’amitié, la famille, l’amour (des siens, de sa terre, d’une femme), la loyauté et l’intégrité.

– Sur scène, devant une caméra ou derrière un micro?
Sans hésiter: « derrière un micro ». Le mannequinat m’a beaucoup apporté: mon confort de vie, mon indépendance, et ma liberté. J’adore ce métier mais je crois que j’aime surtout ce qu’il m’apporte.

Même si aujourd’hui j’adore être acteur j’ai commencé ce métier plus parce que j’ai vu que je pouvais le faire plutôt que par passion.
Quand j’anime je me sens exister, j’aime être le leader d’un événement, j’aime voir comment tout ce que j’ai préparé prend vie

– Qu’as tu essayé d’éviter le plus dans ton parcours pro?
Je vais naturellement vers le bon. Je ne pense pas forcement à éviter le mauvais. J’aime les gens doués et humbles, … J’évite les incompétents et/ou vantards.

– Comment se passe le confinement pour toi ? TV,Frigo,Dodo ou plutôt Boulot?
Je n’ai pas à me plaindre. J’ai emménagé dans une maison l’année dernière et je passe beaucoup de temps à la bricoler. Je travaille sur un projet professionnel, je fais du sport dans mon petit jardin. A part ça… Playstation et Netflix

– Si tu n’avais pas été artiste tu aurais été…?
J’ai fait des études dans la publicité. Je pense donc que j’aurais travaillé dans une agence de publicité. J’aime beaucoup les bateaux (j’ai vécu sur une péniche). Je me vois bien skipper sur un bateau dans des îles au soleil.

– Tes prochains projets pro?
Après ce virus, beaucoup de choses vont changer, en particulier dans l’animation. Je pense qu’il va falloir que je me tourne plus vers internet ou la télévision. J’ai une idée depuis très longtemps.

Ce confinement a permis que cette idée devienne un projet. J’y travaille mais je ne peux pas encore en parler…

 

Marc, merci à toi, belle continuation et à très vite après ce confinement pour une nouvelle entrevue. 


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *