En ce moment

Titre

Artiste

ART SCENE RADIO, LA RADIO QUI VOUS ÉCOUTE !


Lorsque Françoise paraît, bientôt sur scène

Écrit par sur 8 décembre 2020

D’où vient la pensée de Françoise Dolto ? Une pensée qui nous parait si commune aujourd’hui, si évidente – bien que toujours décriée par certains – mais qui a représenté un tel bouleversement dans les moeurs, une véritable révolution quant au regard que les adultes portaient sur les enfants.
Elle qui y a consacré toute sa vie, il est donc difficile de croire que sa propre enfance soit si peu connue.
Qui est cette petite fille née en 1908 ? À quatre ans, elle est obsédée par la mort et s’invente un « BAG » (Bon Ange Gardien) qui l’accompagnera jusqu’à la fin de sa vie. À huit ans, elle décrète qu’elle travaillera quand elle sera grande – première révolution dans sa famille traditionnelle – et précise à ses parents éberlués qu’elle sera « médecin d’éducation » pour apprendre aux parents à communiquer avec les enfants et à résoudre des problèmes dont elle avait déjà observé et analysé les causes psychosomatiques… Huit ans !
Quatre ans plus tard, Françoise doit faire face au décès de sa grande soeur et à la culpabilité que sa mère lui fait endosser de sa mort… Françoise a donc été une petite fille contrainte de mûrir de façon extrêmement précoce, et l’enfant-adulte saura rester connectée à son enfance toute sa vie durant, au service de tous les adultes et de tous les enfants. Elle aura été à son tour l’ange gardien de cette relation si riche et si complexe entre les générations.
D’où vient la pensée de Françoise Dolto ? Et si ça avait été la condition sine qua none à la survie mentale de la petite Françoise Marette ? Et si ses dialogues avec ses « invisibles » fantômes, ange gardien, voix dans son précieux poste à galène – n’avaient été que les prémices du travail d’analyse qui lui a permis de faire fleurir sa pensée une fois adulte ?

De 2008 à 2016, Éric Bu réalise 8 films, dont 2 longs-métrages. Depuis quelques années, il multiplie les collaborations au théâtre tout en continuant à développer ses projets au cinéma, notamment Le retour de Richard 3 par le train de 9H24. Récompensé dans de nombreux festivals, le film, qui réunit notamment Sophie Forte, Hervé Dubourjal et Camille Bardery, sort avec succès à l’été 2020 en VOD et est salué unanimement par la presse. À Avignon en 2018, Éric s’illustre avec deux succès : Est-ce que j’ai une gueule d’Arletty ?, avec Elodie Menant, mes par Johanna Boyé (Molières 2020 du Meilleur Spectacle Musical et de la Révélation féminine pour Elodie Menant) et L’influence de l’odeur des croissants chauds sur la bonté humaine, co-mis en scène avec Hervé Dubourjal. Il développe actuellement de nombreux projets, notamment pour l’audiovisuel avec Histoire d’une femme, série digitale d’après Pierre Notte, et l’adaptation d’une pièce de Sophie Forte pour l’écran : Chagrin pour soi.

Humoriste, comédienne, scénariste et chanteuse, Sophie Forte travaille quatre ans dans l’émission La Classe, cinq ans dans Rien à cirer sur France Inter, avec Michel Drucker dans Vivement dimanche, Christine Bravo dans Frou Frou et participe à différentes autres émissions. Parallèlement à ses tournages de longs et courts métrages, elle écrit des chansons pour enfants et adultes et des pièces de théâtre. Elle joue en 2017-2018 au théâtre La Bruyère, puis en tournée, sa pièce Chagrin pour soi. Voyage en ascenseur est sa dixième pièce, jouée par Corinne Touzet et Jean-Erns Marie-Louise en 2018 au Théâtre Rive Gauche et en tournée en 2019. Elle écrit actuellement un long-métrage et vient de réaliser un court-métrage dans lequel elle joue. En 2018, elle joue dans le long-métrage d’Éric Bu Le retour de Richard 3 par le train de 9H24.

Christine Gagnepain joue notamment sous la direction de Gloria Paris, Robert Hossein, Marcel Guignard, Nicolas Soloy, Jean-Noël Dahan, Christian Besson, Eric Hénon. Avec Nicolas Hocquenghem elle crée la Compagnie Théâtrale de la Cité qui dirige le Théâtre de Bligny, ses nombreuses créations alternent répertoire contemporain et classique. On l’a vue dernièrement dans la mise en scène de Wendy Beckett : Claudel au théâtre de l’Athénée où elle interprétait Mme Claudel. A l’Opéra National de Paris, elle est engagée comme comédienne sous la direction de Graham Vick, André Engel, Andreï Serban, Patrice Chéreau ou Robert Lepage.

Formé chez Jacques Lecoq, puis auprès de Philippe Adrien et dernièrement avec le Collectif du Libre Acteur, Stéphane Giletta joue régulièrement au théâtre depuis 20 ans en France et à l’étranger : SmokeRings m.e.s Sébastien Bonnabel, Vole entre les deux m.e.s Christophe Laluque, La Nuit m.e.s. Pierre Blaise, Pacotille de la resquille m.e.s. Gilbert Épron. Au cinéma, on peut le voir auprès de Victoria Bedos dans Vicky Banjo, un film de Denis Imbert. A la télévision dans la série américaine Patriot sur Amazon Prime, réalisation de Steven Conrad.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *