Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Les meilleurs films sur la technologie

Intelligence artificielle, effets spéciaux, réalité virtuelle : ces sujets sont souvent mis en avant dans le monde du cinéma mais pourtant, il a fallu que plusieurs réalisateurs fassent le pari de les lancer pour la première fois à l’écran. Zoom sur les meilleurs films technologiques, dont l’histoire les place parmi les précurseurs de nombreux sujets narrés.

2001, L’Odyssée de l’Espace 

À jamais entré dans l’histoire, le film de Stanley Kubrick est sorti en 1968 et plus de 60 ans plus tard, il offre toujours le même effet de choc. La technologie fut évidemment omniprésente dans cette réalisation spatiale et le rôle joué par HAL 9000, le fameux ordinateur de bord de la capsule d’exploration, faisait clairement l’effet d’un protagoniste à lui seul. Les prémices du machine learning heurtaient pour la première fois le monde du cinéma et Kubrick entrait dans la postérité du Septième Art grâce à cette création.

La technologie et l’intelligence artificielle intervenaient en masse pour la première fois au sein de ce que beaucoup considèrent encore aujourd’hui comme le plus grand des films « épiques ». D’une bande-son mémorable composée par Kubrick lui-même aux effets spéciaux exceptionnels pour l’époque, l’Odyssée de l’Espace est toujours considéré comme un chef-d’œuvre de l’histoire du cinéma.

Ready Player One 

Plongée dans un futur dystopique avec l’accès à un univers virtuel porté en prime, par la création du très grand Steven Spielberg. Dans ce film référence de 2018 qui a connu un immense succès au cinéma, le mythique réalisateur s’est d’ailleurs amusé à glisser des références fortes en lien aux films, jeux vidéo ou encore, séries télé des années 1980. À la croisée de plusieurs mondes en somme.

Une image désormais courante

Au-delà de son appréciation plus qu’évidente et compréhensible, Ready Player One a surtout posé les bases, au cinéma, de ce qui allait s’apparenter comme le futur du divertissement dans la vraie vie. La réalité virtuelle est aujourd’hui un pan culturel majeur et ce n’est pas étonnant de voir que plusieurs acteurs du divertissement numérique, à l’instar de la plateforme PokerStars, utilisent cette technologie innovante pour satisfaire les envies et les besoins novateurs des utilisateurs. Le poker est donc un précurseur à ce sujet et fidèle à sa nouvelle réputation, il a sauté sur les bases d’un simple film pour inspirer à son tour, tout un univers dans l’utilisation de la VR.

Avatar 

Un nouveau phénomène. En 2009, le premier opus d’Avatar a changé la donne dans la manière de voir et de vivre le cinéma. Après des années de travaux, James Cameron faisait le choix de nous emmener dans un fabuleux spectacle de science-fiction, directement sur la planète fictive de Pandora. Les avatars aux gènes humains s’immisçaient eux aussi dans des enjeux scientifiques dépassant le simple monde du septième art et le réalisateur canadien signait là une création qui fait encore date à ce jour.

Un cosplay Avatar

Avatar reste précurseur dans l’utilisation de la 3D, de la capture de mouvements, de la production virtuelle ou encore, de l’intégration de nombreuses caméras de simulation. Aujourd’hui, ces innombrables innovations sont devenues la norme au sein des blockbusters et autres productions, poussant l’industrie cinématographique à parler d’un avant et d’un après Avatar.

Her 

Avec l’assistante vocale présente dans Her, on retombe dans un style totalement différent, sur les bases posées par HAL 9000 dans le film de Kubrick mentionné dans cet article. En 2013, l’arrivée des assistants vocaux venait déjà bouleverser le monde avec leurs failles et les différents questionnements évidents liés à une telle utilisation. C’est ainsi que Spike Jonze eut l’excellente idée de romancer une relation entre un écrivain et sa propre assistante vocale informatique, dont la voix est doublée par Scarlett Johansson.

Joaquin Phoenix, connu pour son rôle de Joker, excelle dans le rôle de l’écrivain et encore aujourd’hui, la puissance du film réside dans la limite entre virtuel et humain. À l’heure où l’intelligence artificielle et les assistants informatiques s’emparent de nombreux domaines, Her reste parfaitement dans l’air du temps.

Art Scène Radio © 2024. All Rights Reserved.