En ce moment

Titre

Artiste

ART SCENE RADIO, LA RADIO QUI VOUS ÉCOUTE !


LA MACHINE DE TURING AU THÉÂTRE MICHEL

Écrit par sur 25 août 2020

Au même titre que les contes de Perrault, certaines histoires devraient être enseignées pour éviter d’être oubliées, des histoires écrites par des hommes  et des femmes qui ont changé le cours  de l’histoire pour en écrire une nouvelle…La leur, la notre.
Ce soir au Théâtre Michel, rue  des Mathurins, nous étions les témoins d’un secret honteusement gardé, le monde n’a jamais aimé ceux qui s’accrochaient à leur différence.

L’histoire de Turing revient nous hanter comme pour nous rappeler que les erreurs du passé devaient nous éviter de sombrer à nouveau dans le gouffre de  l’oubli,  un moment figé dans le temps interprété avec brio par un duo touchant et poignant, Benoit Solés et lGregory Benchenafi.

Il est vrai que « De toutes les choses immatérielles, le silence est l’une des plus lourde à porter », mais qu’en est-il de la parole bâillonnée, de la pensée emprisonnée, de l’injustice jamais condamnée?

Selon plusieurs historiens, le travail d’Alan Mathison Turing  pour déchiffrer le code des transmissions allemandes permit de raccourcir la Seconde Guerre mondiale de deux ans, mais l’histoire ne dit pas combien de vies Turing a sauvé grâce à son génie, il a été l’inventeur de ce qu’on appelle aujourd’hui communément « Les ordinateurs… »

Alan Turing, mathématicien Anglais, bègue, homosexuel, livré à la vindicte et au jugement de la morale bien pensante,  après la Seconde Guerre mondiale. Lui,  qui avait pourtant inventé une machine à sauver les êtres,  fut réhabilité En 2013,  près de soixante ans après son suicide.

il y’a des histoires qui  devraient être  enseignées  aux plus jeune pour que leur  futur soit plus clément que celui de Alan Turing…

Merci à Benoit Solès pour ce rappel, un devoir de mémoire qui nous concerne tous, la scène du Théâtre  Michel a tremblé d’émotion, vibré grâce à l’humour grinçant, trempé dans un cynisme bien connu des britanniques.
Le Théâtre nous a manqué pour tellement de raisons, et la qualité de l’écriture de la pièce, l’exceptionnel jeu des comédiens nous rappelle qu’il est de notre devoir de soutenir le spectacle vivant .

Un grand bravo à Tristan Petitgirard, une mise en scène qui nous engloutit dans un passé sombre mais  émouvant, nous avons embarqué dans la machine à remonter le temps .

On vous résume?

Alan Turing fut l’animateur d’une équipe ultra-secrète de mathématiciens, de cryptographes et d’ingénieurs qui se sont attaqués au décryptage des messages de l’armée allemande (et surtout de la marine) qui étaient codés par la machine Enigma. Cette équipe a conçu, à l’initiative de Turing, des machines électromécaniques destinées à accélérer le processus de décryptage.

Turing a construit une machine pensante qui se révèlera être le premier ordinateur. Contraint au silence par les services secrets, il fut condamné pour homosexualité, avant de se suicider en croquant une pomme empoisonnée rappelant étrangement un célèbre logo…

 

LA MACHINE DE TURING Actuellement au Théâtre Michel 

Auteur : Benoit Solès
Artistes : Benoît Solès ou Matyas Simon, Amaury de Crayencour ou Grégory Benchenafi
Metteur en scène : Tristan Petitgirard

 

A noter:

La pièce a reçu 4 prix aux Molières 2019 :
– Le Molière de Théâtre privé
– Le Molière du metteur en scène pour Tristan Petitgirard
– Le Molière du comédien dans un spectacle de Théâtre privé pour Benoit Solès
– Le Molière de l’auteur francophone vivant pour Benoit Solès

 


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Continuer la lecture

Article suivant

LIBAN MON AMOUR


Miniature
Article précédent

VAITEANI, LE NOUVEL ALBUM


Miniature