En ce moment

Titre

Artiste

ART SCENE RADIO, LA RADIO QUI VOUS ÉCOUTE !


Gregory Questel en interview

Écrit par sur 25 mars 2020

Bonjour Gregory Questel, j’espère que tu es prêt pour une promenade artistique AU PASSAGE DES ARTISTES, merci d’avoir répondu à notre demande d’interview écrite, confinement oblige.


Est-il vrai que tu découvres le Théâtre alors que tu étais destiné à des études de Maths-
Informatique?

J’ai en effet découvert le théâtre par hasard en première année de l’IMA (Institut de Maths Appliquées). Au BDE (Bureau des étudiants) quelqu’un a lancé « Tiens si on jouait le père Noël est une ordure ? » Etant fan absolu du Splendid, j’ai tout de suite dit oui, et on s’est retrouvé à faire du théâtre. Surtout pour se marrer plus que par amour de l’art. Puis au fil des années d’étude j’ai découvert que ma passion allait davantage vers le théâtre que vers les maths.

Si tu n’avais pas fait ce métier, tu aurais été informaticien, prof de Maths ? 

Mes anciens collègues de l’IMA font de l’optimisation, des stats, de la recherche opérationnelle, l’un d’eux a créé Asobo Studio (une des plus belles boites de jeux vidéo Française) et franchement j’aime toujours les maths mais je ne pense pas que j’étais fait pour passer mes journées derrière un ordinateur

 

Tu co– créé l’association Théâtrale Fatima, c’est quoi au juste ?

Au sein de l’IMA, il existait déjà Exprima (le journal), l’Asima (asso sportive) Nous avons créé Fatima (la Formidable Association Théâtrâle de l’IMA) pour jouer nos pièces chaque année au sein de l’école et ailleurs. C’était il y a 25 ans… Je crois qu’elle existe toujours

Au QG est une école de formation de l’acteur, comment es-tu venu à créer cette structure?

Je n’ai jamais eu l’envie de créer une école. Des amis m’ont demandé de leur enseigner le théâtre, ils étaient 8, l’année d’après 16, puis 32 et ainsi de suite pour finir dix ans plus tard avec 250 élèves des locaux, 15 profs, et de belles réussites aux concours. Cela s’est fait « tout seul » je prenais plaisir à enseigner. Puis en 2012 j’ai arrêté l’aventure par manque de temps, et avant d’être lassé d’enseigner. Je fais toujours des formations en entreprise sur l’asertivité à base de Communication Non Violente, Programmation Linguistique et Analyse Transactionnelle

Une méthode d’enseignement basée sur l’émotion c’est quoi concrètement ?

Difficile de résumer un enseignement en quelques lignes… Une des devises de l’école était « savoir être avant de savoir dire » Le métier de l’acteur est d’incarner, proposer du corps, de la vie, croire et faire croire à des mots créés par les auteurs. Avant de pouvoir dire un texte il faut pouvoir proposer simplement de la présence, et cela n’est pas si simple. Cela s’apprend. Tous ceux qui à un moment de leur vie, doivent prendre la parole en public vous le diront.

Plus Belle La Vie  en 2011, tu incarnes le rôle de Xavier Revel, ton départ hélas fut lié à celui de ta partenaire, des regrets?

Aucun. Notre départ de la série était un choix de nous deux, mûri depuis un moment, afin de pouvoir faire d’autres projets. Ce qui a été le cas.

Aimerais-tu retrouver à nouveau le rôle de Xavier pour de nouvelles aventures ?

Figurerez-vous que je reviens ce soir 😉

Comment vis tu ce confinement?

Avec ma compagne nous sommes confinés avec 4enfants. On fait donc la classe une bonne partie de la journée. Plus nos activités ménagères et professionnelles (écriture) on ne voit le temps passer. Nous sommes dans la Drôme provençale avec un jardin et du soleil, nous ne sommes pas à plaindre.

Nouveaux projets? Écriture? Une nouvelle série, film, pièce de Théâtre peut être ?

Je reviens dans PBLV pour un bon moment.
Une pièce co-écrite avec Pascale Mariani, dont nous allons faire des lectures pour la monter, ainsi que la création d’un format court humoristique dont un pilote doit voir le jour.

Mais tout cela est un peu mis en stand-by pour quelques semaines, confinement oblige…

Merci Gregory Questel, à bientôt sur scène ou ailleurs, au  plaisir de t’accueillir AU PASSAGE DES ARTISTES pour une interview vidéo cette fois ci .


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *