Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

« Émile Zola » LE REMARQUABLE

Par son sens acéré et incisif  du détail. Émile Zola est considéré comme l’un des romanciers les plus populaires. Celui-ci est principalement connu pour Les Rougon-Macquart, une fresque romanesque peignant  la société française sous le Second Empire, il y’a eu Germinal, l’Assommoir son premier grand succès, Nana, la bête humaine et bien d’autres. Émile Zola était connu pour sublimer le réel, un style que l’ont reconnaissait également chez Balzac.

« La vérité est en marche et rien ne l’arrêtera »

Le journaliste et écrivain fut également connu pour son engagement et ses positions sans faille dans les cinq dernières années de sa vie, elles furent entièrement consacrées à l’affaire Dreyfus, officier Français accusé d’espionnage et de trahison en faveur de l’Allemagne

Parce que le Théâtre sait convoquer nos mémoires, Didier Caron revient avec un huit clos puissant et éloquent entre Émile Zola incarné par un comédien charismatique, le talentueux Pierre Azema et Léon Daudet, rôle  interprété quant à lui par l’excellent Bruno Paviot. Un duo, un duel, une joute oratoire d’un niveau exceptionnel, qui, au-delà du fait historique nous rappelle la richesse et la subtilité de la langue Française même dans les échanges les plus féroces les plus vifs et les plus âpres.
Le Théâtre a ce don particulier de raviver les souvenirs les plus sombres de l’histoire, il pointe de sa plume fine, aiguisée et précise l’ineptie humaine pour lui rappeler sa sordide histoire .

Zola l’infréquentable est avant tout une ode à la justice et à l’engagement, un éveil des mémoires, des consciences nécessaire et primordial. Il est ainsi un Théâtre d’une exigence exceptionnelle, un texte fort et pointilleux, transperçant le spectateur par ses mots et ses maux.

Par sa puissance, sa justesse  et sa grande qualité à tous les niveaux, allant jusqu’à la ressemblance troublante des comédiens avec les personnages, la pièce Zola l’infréquentable est incontestablement, indéniablement LA PIÈCE À NE MANQUER SOUS AUCUN PRÉTEXTE, une pièce sans aucune « fausse notes »

Zola, l’infréquentable

Théâtre Barretta – Avignon

du 7 au 30 juilletRelâches : 10, 17, 24 juillet à 14h15

Résumé :

La confrontation véridique et peu connue entre Émile Zola et Léon Daudet, polémiste antisémite, qui mènera à la parution du célèbre “J’accuse”.

Le 5 janvier 1895, Émile Zola dîne, comme à l’accoutumée, chez son ami Alphonse Daudet. Le fils de ce dernier, Léon Daudet, pamphlétaire et journaliste nationaliste, rentre de l’École Militaire où il vient d’assister à la dégradation du capitaine Dreyfus, événement qu’il couvre pour le journal Le Figaro. Son article du lendemain est prêt. Il en donne un résumé injurieux, en des termes ignominieux. Zola s’indigne et proteste contre la violence des propos : il ne peut tolérer qu’en France on puisse accuser un homme sans autre forme de procès que celui de sa religion.

De cette confrontation, Émile Zola ressort transfiguré. Il décide de se lancer dans ce qui devient déjà ” l’Affaire ” : celle d’une idéologie toujours cruellement d’actualité et qu’il a eu, souvent seul, le courage de combattre.

Zola l’infréquentable raconte la confrontation véridique et peu connue entre le romancier et Léon Daudet, polémiste antisémite.

Ce soir-là, tout a commencé…

Auteur : Didier Caron
Artistes : Pierre Azéma, Bruno Paviot
Metteur en scène : Didier Caron

 

Leave a comment

Art Scène Radio © 2022. All Rights Reserved.