Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Elie de Rothschild JR présente “Le Secret des Rothschild”

Ce livre retrace le portrait, souvent obscur et pourtant toujours commenté à foison, d’une des plus célèbres familles européennes depuis 300 ans.
Eternel touche-à-tout, Elie est ce qu’on appelait il y a encore 50 ans, « un aventurier ». Du trading de diamants à la gastronomie, du métier de photographe à celui de directeur d’agence de mannequins, il a crée sa place dans le monde, sans pour autant tirer avantage de son père et de son nom, si prestigieux fut-il.
Définitivement « baroque », il n’hésite pas à mettre en avant sa sympathie pour Mélenchon, alors même que les Rothschild ont toujours oeuvré pour une plus grande justice sociale, s’indignant que la dimension progressiste et même marxiste de la famille reste parfaitement méconnue.
Son dernier dada : l’écriture. A la fois, qui de plus légitime qu’un Rothschild, (même tardif !), non soumis au poids de l’emprise familiale, pour écrire ce qu’il pense de l’empire ? Au départ, ce travail sur sa famille avait pour but d’alimenter une série de fiction télévisée, qui finalement ne se ferait pas. Il décida donc, impatient de faire connaitre ses idées, de passer d’abord par le livre

 

Mais qui est Elie de Rothschild jr ?

Fils illégitime du baron Elie de Rothschild, banquier et propriétaire du château Lafite Rothschild, né en 1917 et décédé en 2007 à l’âge de 90 ans et de Eugénie Berkovics, journaliste qu’il a rencontrée en Israël vers 1960 et qui mettra au monde Elie jr.

Il ne manquera de rien et à la demande expresse de sa mère, sera élevé sous légende, pour ne pas dire dans la clandestinité, ce qui arrangeait tout le monde, vous l’imaginez bien !

« C’est ainsi qu’ayant été entraîné, dès le plus jeune âge, à dissimuler mes origines au monde, je commencerai ma vie dans les quartiers populaires de Tel Aviv et ferai ensuite le tour de France dans les jupes de maman, pour enfin rejoindre le XVIe arrondissement, ainsi qu’une vie plus sédentaire propre aux études ».
Commence alors une vie d’entreprenariat multiple et variée, à l’image du personnage.
« Tour à tour stagiaire inoubliable d’incompétence à la banque ; acteur mort-né puisque des plus doués mais à la mémoire défaillante – sic –, sporadique compositeur de musique et disc-jockey à l’oreille fragile – ça ne s’invente pas –, directeur artistique de théâtre burlesque, meneur de revue sur scène le soir et dans les comptes au matin, photographe plus passionné par ses sujets que par l’art pictural et patron d’agence de mannequins pillée par ses employés Pratiquement tout cela à l’encontre de la volonté de mon géniteur qui m’aurait préféré m’épanouissant toute la vie dans une seule, voire deux spécialités, mais pas plus, cela va sans dire ! Enfin, je me retrouverai restaurateur à la cuisine remarquée, à deux doigts d’une étoile pourtant méritée, goûteur adepte des plats sans sel, souvent en guerre avec son chef à ce sujet – re sic! – avant, sans y rien connaître, de me changer en négociant en diamants africains, courant après son avion alors même que des autochtones, en pleine transe révolutionnaire, me couraient après, une machette à la main ! Globe-trotteur au jour le jour jamais rassasié, d’ailleurs toujours en vadrouille, finir en écrivain fantaisiste qui n’ira sûrement pas au-delà d’un second livre, pourrait assez bien m’accommoder. Vous en savez désormais un peu plus sur votre serviteur »…

Leave a comment

Art Scène Radio © 2022. All Rights Reserved.