En ce moment

Titre

Artiste

ART SCENE RADIO, LA RADIO QUI VOUS ÉCOUTE !


Une nuit d’été 1942, un devoir de mémoire

Écrit par sur 6 juin 2021

La Cie Résonances est une compagnie de théâtre et de danse contemporaine basée en Eure et Loir (28).

Notre dernier spectacle « Une nuit d’été 1942, la rafle du Vel d’Hiv » , parrainé par Joseph WEISMANN (rescapé de la rafle), sera donné au Mémorial de la Shoah dans le cadre du 79ème anniversaire de la rafle, le 18 juillet 2021

Ce spectacle « Tout public » adapté à partir de 11 ans est également programmé en Avignon à l’occasion du prochain festival.

Des séances scolaires ainsi que des ateliers en direction des collèges et lycées peuvent être envisagées (Teasers ci-dessous et dossier en pièce jointe).

Note d’intention :

A travers l’adaptation par Sébastien PICHEREAU de quelques nouvelles de Philippe LIPCHITZ, Julia TIEC (danseuse et chorégraphe) et Sébastien ORY (comédien) évoquent la nuit qui a précédé la Rafle du Vélodrome d’Hiver du 16 juillet 1942.

Un devoir de mémoire nécessaire.

Ce 16 juillet 1942, dès les premières lueurs de l’aube, à Paris, ce sont 13 152 juifs, des enfants, des adultes, des vieillards qui ont été raflés par 7 000 policiers aux ordres de Bousquet et du gouvernement de Vichy. Entassées au Vélodrome d’Hiver, toutes ces personnes ont connu la peur, l’angoisse, la maltraitance, l’acharnement, l’humiliation et pour bon nombre, la déportation, la mort, l’extermination. Le plus souvent, un aller simple pour l’enfer. Car seule une poignée de ces personnes rentrera des camps d’extermination.

Portraits croisés. Destins croisés. Fictifs mais malheureusement si réels. Récits d’une nuit d’été 1942 où tout a basculé. Ou l’inimaginable est, malheureusement et affreusement, devenu concret. Entre espoir, regrets et remords, courage et souvenirs

Le comédien et la danseuse traitent ce propos en utilisant leur mode d’expression respectif, la voix et le corps en mouvement.
Il existe un point d’équilibre où le mot rejoint le mouvement, le mouvement rejoint le mot, un espace dans lequel ces deux corps vont pouvoir se croiser et trouver leur équilibre.
Les deux interprètes cherchent à utiliser l’écriture chorégraphique et l’écriture théâtrale comme vecteurs d’émotion.
L’objectif étant de rendre concrète la « forme » créée, une forme porteuse d’une signification.
L’objectif des deux artistes est de trouver le point d’équilibre entre la théâtralisation du mouvement dansé et la mise en mouvement dansé du texte.
Qu’il soit appelé danse ou théâtre, qu’il soit abstrait ou expressif, qu’il soit référencié ou non, nous sentons que le geste qui nous fascine est celui qui par sa poétique propre touche chez le spectateur des zones de sensibilité que lui seul peut appréhender.
La gestuelle, les textes ainsi que les sujets traités sont enracinés dans la réalité et le quotidien.
Le corps est un instrument polyvalent, il dessine un alphabet gestuel propre à définir une véritable sémiologie du mouvement.
La Cie Résonances s’attache à faire résonner la quotidienneté et l’abstraction, à basculer de l’un à l’autre.


Festival OFF d’Avignon

Du 7 au 31 juillet 2021

Théâtre TREMPLIN

7 rue du Bon Pasteur, 84000 AVIGNON

Tous les jours à 13h30

Mémorial de la Shoah

le 18 juillet 2021

17, rue Geoffroy l’ASNIER, 75004 PARIS

 

 


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Continuer la lecture