En ce moment

Titre

Artiste

ART SCENE RADIO, LA RADIO QUI VOUS ÉCOUTE !


Écrit par sur 1 janvier 1970

 

 

Bonjour Marie Hélène Lentini, Nous allons avoir le plaisir de partager en ta compagnie un instant de confidences Au Passage Des Artistes à travers ton parcours , nous aborderons tes débuts ainsi que ton actualité et tes projets .

Merci infiniment d’avoir accepté cette promenade sur notre Web Magazine.

 

– Tu arrives à Paris à 22ans avec l’envie de prendre des cours de Théâtre .Comment est né ce désir ?

– Marie Hélène, parle nous de tes débuts

– Dis nous, que manque-t-il aujourd’hui qui existait encore hier dans le milieu du Théâtre

– Plutôt cinéma ou Théâtre ?

– Quel est selon toi l’ingrédient nécessaire à un bon comédien ?

– Le Théâtre est-il plus ouvert, plus créatif, plus spontané que le cinéma ?

– Une rencontre décisive dans l’évolution ta carrière ?

– Quel est l’Artiste dont la carrière t’impressionne le plus ?

 

– Un souvenir de la pire situation, la plus gênante, vécue sur scène en direct ?

– Si nous parlions de tes prochains rôles ?

– Si tu devais donner un seul conseil à un débutant comédien

– Comment vis tu ce confinement ?

– Quel rôle rêves tu d’interpréter ?

– Un dernier Mot Marie Hélène ?

Merci infiniment pour cette jolie balade ensoleillée sur ce passage artistique, merci pour cette bonne humeur, et je profite de cette promenade ensoleillée

Merci de continuer à mettre des étoiles dans nos quotidiens.
À très vite sur scène

Gamine on regardait Au théâtre ce soir , j’adorais et un soir après avoir vu Le don d’Adèle avec Maria Pacôme, je me suis dit c’est ça que je veux faire, sans trop savoir ce que ça signifiait .
2)
A 22 ans j’ai quitté ma province etc…(air connu !). Je faisais partie d’une troupe d’amateur à Perpignan et à Paris j’ai suivi les cours d’Yves Pignot, (Le grand père dans En Famille) Et ma première pièce c’était Un ouvrage de Dames mis en scène par Michel Fau qui était avec moi chez Pignot, et ce fut mon premier Festival d’Avignon !!! Avec Michel on a joué 2 pièces après sa sortie du Conservatoire, on s’est toujours vu et on s’est retrouvé sur Fleur de Cactus en 2015 avec joie et bonheur !
3)
Peut être plus de légèreté, plus de prise de risques. Aujourd’hui le théâtre est parfois (pas partout attention !!!) lié avec un « vu à la télé » qui me dérange ! Et avant on allait voir la dernière pièce de tel ou tel acteur ou de tel ou tel metteur en scène, j’ai l’impression que ça a tendance à disparaitre.
4)
Bon ben définitivement théâtre. Mes participations cinématographiques sont peu nombreuses. C’est comme ça ! Je suis très heureuse sur scène !
5)
Houlà vaste question . La sincérité je dirai ! (même si on sait bien mentir) dans ce qu’on entreprend, avec les autres, avec soi, avec le public ! Savoir où on en est et surtout ne pas se prendre au sérieux.
6)
Même si c’est difficile on peut encore essayer de monter des projets assez rapidement ,pas trop chers, jouer en province , alors qu’au cinéma pas évident de faire un film sans un vrai budget, les chaines de TV qui suivent etc…Alors oui on peut dire que le théâtre est sans doute plus spontané.
7)
J’en ai eu d’abord au cours de théâtre : Michel Fau , Stéphane Auvray Nauroy (qui enseigne maintenant) sur un style de jeu, un style de mise en scène . Des rencontres qui m’ont aidé à chaque spectacle . Et puis Didier Caron avec qui j’ai joué Un Vrai Bonheur et on ne s’est presque plus quitté !on a fait 5 ou 6 spectacles ensemble.
8)
J’ai toujours été impressionnée par le jeu de Jacqueline Maillan , et j’aimais beaucoup Michel Serrault que j’ai eu la chance de rencontrer plusieurs fois.
9)
Ce sont les fous rires qui restent des moments inoubliables ! J’en ai quelques uns mais un ,énorme, c’est sur la Cage aux Folles avec Christian Clavier , ça a été intense !
10)
Actuellement je suis à l’affiche au Théâtre du Ranelagh avec Aux 2 Colombes de Sacha Guitry, à partir de janvier en tournée avec Une Chance Insolente d’Olivier Lejeune, puis en juillet au Festival d’Avignon Off je serai dans une adaptation d’Uranus de Marcel Aymé par Didier Caron et ensuite en tournée avec Boeing Boeing qu’on ne présente plus dans une mise en scène de Philippe Hersen.
11)
Y croire toujours et travailler !!
12)

Frustrée de ne pas être sur scène . Mais à l’heure où je réponds à cet entretien les choses sont sur le point de bouger ! Ouf !
13)
Je n’ai pas de rôle précis dans ma tête. Je sais que j’aime la comédie, que je m’y épanouie ! J’aimerai bien joué du Feydeau.
14)
Hâte de retrouver le public ! Les rires, les applaudissements, les camarades sur scène, les imprévus, les fous rire, tout ce qui fait le spectacle vivan


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Continuer la lecture