En ce moment

Titre

Artiste

ART SCENE RADIO, LA RADIO QUI VOUS ÉCOUTE !


Écrit par sur 1 janvier 1970

Il est une révélation du mime en France.
B E N O Î T TC oUmRéJdMi e nA- Nm i m e f o
Il est une des révélations du mime en France.
Atkinson dans Les Vacances de Mr Bean.
Comédien-mime formé à l’Ecole Marcel Marceau, Benoît Turjman a notamment joué dans Je vous trouve très beau d’Isabelle Mergault, dans le prochain film d’Albert Dupontel, et a été doublure
Avec Le Voisin, Benoît Turjman réussit l’exploit de nous faire voyager sans
cascade de Rowan Atkinson dans Les Vacances de Mr Bean.
mots ni bruitages dans la drôle de vie de son personnage. On se surprend à vivre chaque maladresses et loufoqueries du Voisin, jusqu’à les ressentir…
Avec Le Voisin, Benoît Turjman réussit l’exploit de nous faire voyager sans mots ni bruitage dans la dans un grand éclat de rire ! L’élégance des musiques et la richesse des
drôle de vie de son personnage. On se surprend à vivre chaque maladresses et loufoqueries du Voisin,
décors (imaginaires !) rehaussent une mise en scène digne des grandes
jusqu’à les ressentir… dans un grand éclat de rire ! L’élégance des musiques et la richesse des décors (imagcoinmaiéredsie!s) rdeuhacuisnséemntau. nUenmbisjoeuenunsicqèune ednignseondegsegnraen, dpeasrcuonméadrtieisteduhocirnsémdua. Un bijou unique en soconmgemnuren, !par un artiste hors du commun !
“J’avais l’envie de parler du quotidien, de ces conventions qui régissent nos
relations et les contraignent. De ce qui nous isole. De ce qui nous
rassemble, et ce du point de vue d’un personnage comme on en connaît
“ J’avais l’envie de parler du quotidien, de ces conventions qui régissent nos relations et les tous.
contraignent. De ce qui nous isole. De ce qui nous rassemble, et ce du point de vue d’un personnage
Il vient de la classe moyenne et vit modestement. Il lutte avec le quotidien,
comme on en connaît tous.
Il vient de laacvleacsselemsoaysepnirnaetieotnvsitàmloadepsetrefmecetniot.nIlqlutetelauviercelnevqouieotliadiesno,caiévteéc.lCesetashpoirmatmioens à la
perfection que lui renvoie la société. Cet homme est sans qualités, incompétent, égoïste par peur des
est sans qualités, incompétent, égoïste par peur des autres, et pourtant naïf,
autres, et pourtant naïf, curieux de tout, résolument positif. Et il va vivre une comédie romantique
curieux de tout, résolument positif. Et il va vivre une comédie romantique
comme on n’en voit qu’au cinéma.
comme on n’en voit qu’au cinéma.
J’avais l’envie de raconter des histoires car j’ai la conviction que les histoires nous structurent, j’ai
J’avais l’envie de raconter des histoires car j’ai la conviction que les
le sentiment que les histoires m’ont construit, tout autant que les relations que j’ai pu tisser.
histoires nous structurent, j’ai le sentiment que les histoires m’ont construit,
Jean-Claude Carrière dit : « l’homme trouve dans le mythe un outil pour souder la société, pour
tout autant que les relations que j’ai pu tisser. Jean-Claude Carrière dit :
comprendre et affermir les règles du vivre-ensemble. L’imaginaire est le ciment d’un peuple. »
Combiend’«hl’ihstoomirmesefaturto-uilvpeoudrafnaisreluenmhoymthmeeu?n outil pour souder la société, pour
comprendre et affermir les règles du vivre-ensemble. L’imaginaire est le
J’avais l’envie de redonner vie à des univers qui me fascinent. Celui du photographe Martin Parr.
ciment d’un peuple. » Combien d’histoires faut-il pour faire un homme ?
Son témoignage sur notre société, ses aspirations et son mode de vie, sont emprunts d’un humour et
d’une tendresse folle. L’univers des artistes Michel Courtemanche et Rowan Atkinson, Harold Lloyd
J’avais l’envie de redonner vie à des univers qui me fascinent. Celui du
et Marcel Marceau, mais aussi l’univers des bandes dessinées et des comédies musicales.
photographe Martin Parr. Son témoignage sur notre société, ses aspirations et son mode de vie, sont emprunts d’un humour et d’une tendresse folle.
Je voulais que le spectateur y retrouve tout cela.
Tout cela, jeLl’uneisvpeèrrse.des artistes Michel Courtemanche et Rowan Atkinson, Harold
Et sans doutLelouyndsaectrMé abrocuetldMeamrcaevaieu,! mˮ ais aussi l’univers des bandes dessinées et des comédies musicales.
Je voulais que le spectateur y retrouve tout cela. Tout cela, je l’espère… et un sacré bout de ma vie ! ˮ


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Continuer la lecture